INSIDE

INSIDE

Maintenant 1 semaine que je ne suis pas sortie de la maison. Ni même pour prendre mon courrier, ni pour m’acheter de l’eau, ni même pour prendre l’air. 
L’air je le prends à la fenêtre. J’aère mon appartement tous les jours pendant 1h, je me mets au rebord de mes fenêtres, je regarde les rues désertes de mon quartier, les voisins, pour certains que je n’avais encore jamais vu jusqu’à ce jour, s’occuper chez eux. On se sourit, parfois même un petit geste de la main. Je me surprends à m’emouvoir de ces nouvelles habitudes, de ces petits gestes si « banales » mais si forts en cette période de confinement.
Cette période qui marquera l’histoire, que nous sommes actuellement en train de vivre, il faudra s’en rappeler. Il faudra se souvenir de tous ces sentiments mélangés, de cette angoisse, de cette peine, de cette entraide, de ces sourires qui valent de l’or, de ces applaudissements chaque jour pour porter soutien à nos héros. Il faudra se souvenir de ces malades, de ces âmes qui ont rejoins le ciel, de ces enterrements sans familles, de ces accouchements sans papa, sans visites. 
De ces personnes âgées, seules chez elles ou en maison de retraite, qui vivent comme une énième guerre. 

Je me rappellerai de ce que ça aura procuré chez moi.
Enceinte de plusieurs mois, vous qui connaissez mon histoire. J’ai perdu mon fils cet été à 9 mois de grossesse, je vis ici une seconde grossesse, rapprochée & si différente de la première, mais pourtant avec encore des « défis ». Le défi de garder le cap, le moral malgré la situation tragique que nous vivons.

J’ai pleuré. Les premiers jours, j’ai pleuré au téléphone avec mes proches, parce que j’avais l’impression que le sort s’acharnait. J’espérai tant une seconde grossesse sereine & « normale » mais finalement, je suis de nouveau plongée dans une forme d’angoisse, dans une grossesse « atypique ». 

On prend le temps de réfléchir, de se rassurer, de chercher le positif, tout le temps. 
& après tout, après le drame que l’on a vécu, rien n’est plus insurmontable.
 

Jour 3, j’ai décidé de prendre le problème à l’envers (ou à l’endroit).
& si finalement je n’avais pas compris le but de ce confinement pour moi. Si finalement la vie m’offrait justement cette grossesse sereine tant espérée. Chez nous, dans notre cocon de paix et d’amour, tous les 3, au calme, à prendre soin de nous, à manger sain, bien dormir, se reposer, prendre le temps de faire de l’exercice, prendre le temps d’apprécier chaque moment, lui laisser le temps de grandir, de se former, de prendre des forces. 
Peut être qu’en fait, c’est un « cadeau ». 

La planète respire quand d’autres s’éteignent. 
Je pleure les personnes atteintes du virus, les personnes qui souffrent, les personnes qui perdent un proche, les soignants à bout de force, la police, les pompiers, les facteurs, les petites structures, les petites entreprises… je pleure notre pays, notre union, notre monde qui vit quelque chose de tragique et de fou. 

Je prie, chaque jour pour que mes proches aillent bien, que la vie reprenne vite son cours, mais pas tant que le monde n’aura pas comprit la leçon.
Changeons nos habitudes, changeons notre état d’esprit.
Capricieux, impatient, grincheux, négatif, égoïste, inconscient. 
Ceci n’est peut être qu’un test, qu’une mise à l’épreuve, mais si nous ne prouvons pas au monde, que nous allons changer, alors tout ceci recommencera. Pour vos prochains, pour vos enfants. 

On se concentre sur l’essentiel: L’AMOUR ET LA SANTÉ. 
Ces deux mots qui guident ma vie depuis maintenant 3 ans. Traversant des épreuves très douloureuses pour mon couple et nos familles depuis 2017. 
Quelle vie. Quelle aventure. 

On doit se dire oui, dans moins de deux mois. 
Je ne sais même pas si le mariage civil aura lieu. Cette date que l’on attend tant, pour accomplir ce vœux de ne former plus qu’un, de porter ton nom, de célébrer l’amour. Ce même amour qui nous a porté jusqu’ici après les drames que l’on a vécu ensemble. 

Une chose est sûre, on se relève de chaque épreuve toujours plus forts, soudés, optimistes et amoureux. & cette épreuve là on la relèvera aussi, main dans la main, tous les 3. Tous ensemble.

On se retrouve la semaine prochaine pour un article basé sur mes nouvelles routines/rituels à la maison, en attendant prenez soin de vous, faite le tri, dans vos têtes et dans vos vies. Offrez vous un nouveau départ, une seconde chance.  Love


You May Also Like

13 Comments

  • Laurence Feuntun 20 mars 2020 17 h 46 min

    Bonjour , merci pour ce texte , tellement vrai en adéquation avec ce que l’on vit ! Je suis totalement d’accord avec vous , cette épreuve nous éconduit la traverser tous ensemble ! Nous vivons dans un monde où tout va vite ou nous avons quasiment ce que l’on veut instantanément, aujourd’hui il nous faut apprendre la patience ! S’ennuyer , regarder , penser , chercher , écouter ses proches , le silence ou le bruit de oiseaux ! Ce ne sera pas facile tous les jours mais avançons Jour après jour !
    Je vous souhaite beaucoup de douceur de rayons de soleil ☀️ à travers vos fenêtres ! Le printemps arrive , signe de renouveau , de la vie , vie que vous portez en vous ! Je ne vous connais mais je me permets de vous embrasser ! Prenez soin de vous !

    • Manon Lemaure 23 mars 2020 17 h 26 min

      Merci du fond du coeur pour ce beau et doux message, je vous souhaite aussi de belles journées a venir, pour se recentrer sur soi & s’accrocher à l’essentiel.
      Bon courage <3

  • Émilie (@thisislili) 20 mars 2020 22 h 37 min

    J’ai aussi mis quelques jours pour réaliser qu’il fallait prendre du temps pour moi… Pour réaliser que c’était l’occasion de se recentrer sur les petits bonheurs du quotidien. Adapter une nouvelle routine, et s’émerveiller de petits riens.
    Étant chirurgien mais moi aussi enceinte, je suis assignée à domicile pendant que mes collègues sont au front, et c’est affreusement difficile de me sentir si inutile lorsque je ne sais faire « que » mon boulot.. j’espère de tout cœur que cette période sombre permettra à chacun de faire preuve de bienveillance envers son prochain, de relativiser sur les petites contrariétés du quotidien. Que cela permettra aux gens de changer leurs habitudes et permettra à l’Etat de réagir sur le manque de moyens consacrés aux hôpitaux.. même si c’est trop tard, ce serait déjà ca.

    En tous cas prenez soin de vous Manon, profitez de ces instants tous les deux avant d’enfin profiter tous les 3! je t’embrasse

    • Manon Lemaure 23 mars 2020 17 h 30 min

      Comme je peux comprendre ta situation et cette frustration, néanmoins il en va de nos priorités et ici c’est d’aller au bout de ta grossesse sereinement et sainement, alors prends le temps d’apprécier ce temps pour vous .. j’espère aussi que les gens prennent/prendront conscience de ce qu’il se passe et à quel point il en devient vital de revoir sa manière de vivre ..
      Beaucoup de courage pour ta petite famille et tes collègues !
      <3

  • Pauline 20 mars 2020 23 h 16 min

    Quel bel article ! Du baume au cœur, de la « légèreté » malgré l’épreuve qui nous tombe dessus.. Mais gardons le moral, soyons positifs, restons courageux surtout et solidaire !
    Des bisous ♥️

    • Manon Lemaure 23 mars 2020 17 h 30 min

      Merci beaucoup Pauline.. bien d’accord avec toi, c’est le moral et mind contrôle qui fait tout dans cette situation..
      Bon courage à toi !!
      Des bisous,

  • Léonie 21 mars 2020 12 h 03 min

    Quel beau message… il faudrait que tout le monde parvienne à penser comme toi, être capable de prendre la vie du bon côté et tirer du positif de chaque situation. Merci pour tes partages tu es une femme exceptionnelle !

    • Manon Lemaure 23 mars 2020 17 h 32 min

      Merci à toi pour ce joli message.. malheureusement il faut passer par bon nombre d’épreuves pour comprendre la valeur des choses et l’importance de la vie qu’on saccage parfois avec notre manière de vivre.. mais espérons que les gens en tirent le meilleur d’eux mêmes ! <3
      Encore merci, prend bien soin de toi !

  • Vanessa Bruno 25 mars 2020 11 h 20 min

    Toujours les mots justes Manon !

    Je partage tout à fait ton point de vu, faisons du tri dans nos têtes (et dans nos appart’ lol) pour revenir à l’essentiel… Prenons cette « parenthèse » du meilleur des côtés !
    J’ai même pris le temps de t’écrire pour la première fois ! 😉 J’en profite pour te dire que tu es une femme admirable et que c’est un plaisir de te « suivre » ; tu es un rayon de soleil !

    Prenez-soin de vous,
    Vanessa de Nice

    • Manon Lemaure 27 mars 2020 20 h 58 min

      Comme tes mots me touchent Vanessa, merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire et de m’écrire un petit mot ici !
      Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite ! Pleins de bisous

  • Nina 27 mars 2020 22 h 45 min

    Des mots sur des maux, une incroyable volonté, et un optimisme à toute épreuve, merci pour ce bel article qui m’a émue.

  • Laurie Causeur 28 mars 2020 12 h 31 min

    Cette délicatesse de tourner cet événement qui nous touche tous vers le positif … Quel bel article, doux, apaisant, sincère …

    Merci Manon !

  • Clémence 28 mars 2020 19 h 35 min

    J’aime beaucoup te lire. Merci pour ce beau texte, je partage totalement y’a philosophie de vie.
    C’est aussi pour nous une épreuve dans l’épreuve avec la maladie de notre bébé.
    Prends soin de toi et de ta jolie famille.

Leave a Reply